"La montagne en sursis", une soirée pour ouvrir le dialogue

Mis à jour le 30/10/2018

Vendredi 26 octobre 2018, à Val Cenis, plus de 150 éleveurs, habitants de la Maurienne, élus politiques et organismes professionnels agricoles ont répondu présents à l’invitation de la MSA et du syndicat des éleveurs Ovins de Savoie pour la première projection du film « la montagne en sursis ». Une soirée sous le signe de l’écoute et de l’espoir de trouver des solutions, tous ensemble.

Première projection le 26 octobre 2018 à Val Cenis (73)


Plus de 150 personnes ont répondu présent le 26 octobre 2018 à Val Cenis (73).

Nuage de mots clés entendus tout au long de la soirée.


Un film pour alerter de l’urgence de s’entendre

La question du loup met les éleveurs et les bergers dans des situations parfois très difficiles. Les impacts des prédations ne sont pas seulement de nature économique. Les conséquences sur les conditions de travail, la vie familiale et la santé (stress, troubles dépressifs...) sont bien réelles. Le constat est que le sujet est sensible. Si les éleveurs expriment leur révolte ou leur colère, ils sont aussi souvent isolés et en détresse face à cela. A travers ce film intitulé « la montagne en sursis », la MSA souhaite donner la parole aux éleveurs tout en prenant de la hauteur en essayant de présenter l'ensemble des aspects liés à la présence du loup (économie, tourisme, attractivité, sécurité). Ceci, en apportant le témoignage d'autres personnes, parties prenantes de la vie locale. L’enjeu est de donner l’alerte pour permettre à la population de prendre conscience de la réalité du monde de l’élevage face à la prédation du loup dont le nombre ne cesse d’augmenter.
 

Une soirée pour s’écouter et mieux se comprendre

Cette soirée n’est pas un face à face pour ou contre le loup. Elle a vocation à permettre à toutes les parties prenantes se sentant concernées par la présence du loup, de s’exprimer. L’objectif n’est pas de trouver une solution toute faite mais bien de libérer la parole, de prendre le temps de s’écouter pour faire baisser la pression autour de la question de la prédation du loup. L’enjeu est de permettre à chacun de repartir avec le sentiment de s’être écouté pour que son regard soit différent lorsqu’il croisera un éleveur, un patou, une brebis, un loup… Pour le Syndicat des éleveurs Ovins de Savoie, cette soirée visait aussi à faire comprendre à tout le monde qu’ils aiment leur métier, qu’ils ne sont pas là pour demander des aides et que la question de la prédation du loup est complexe. C’est par le dialogue avec tous les acteurs qu'on arrivera à mieux se comprendre et à, ensemble, construire des réponses qui permettront  à l'agriculture de montagne de rester un des fleurons de l'économie du territoire.

 

Quelques mots sur le réalisateur de « La montagne en sursis » : David Le Glanic
David Le Glanic est réalisateur depuis 20 ans. Qu’ils soient pour le web ou la télévision, ses films sont toujours le résultat d’une recherche, entre vérité des sentiments, esthétique et émotion. Il a a déjà réalisé deux autres films pour la MSA, pouvant être visionnés en ligne sur msatv.fr : « Une bulle d’air dans le quotidien » - Sélection WebProgram Festival 2014 et « Les morsures invisibles » –  Prix du Jury - WebProgram Festival – 2013.