Prévenir le suicide par la sensibilisation de veilleurs

Mis à jour le 30/10/2019

En Alpes du Nord, la démarche de prévention du suicide de la MSA s’appelle « Oser les mots ». Elle s’appuie sur des interlocuteurs de proximité qui entendent des mots et les maux. Depuis 2015, des journées de sensibilisation sont proposées aux veilleurs. Six nouvelles dates ont été programmées, cet automne 2019, pour les élus et salariés d’organisations professionnelles agricoles.

La question de la prévention du suicide et de sa prise en charge a été travaillée par les services Action sociale et Santé sécurité au travail de la MSA Alpes du Nord depuis 2006, bien avant que cette mission soit confiée à la MSA, en 2011, par le Ministère de l’Agriculture. Spécificité Alpes du Nord : une approche médico-sociale en permanence.
 

Les atouts de la démarche

  • mise en place en interne d'un réseau d'alerte (lorsqu’une personne exprime vouloir mettre fin à ses jours, ce n’est jamais banalisé) ;
  • création d'un réseau d'alerte externe avec les organisations professionnelles agricoles (OPA)
  • pour le grand public, on s'appuie sur le n° national Agri'écoute ;
  • un espace de parole pour les assistants sociaux, les médecins du travail et les partenaires qui ont à accompagner les personnes, 1 fois par mois, à la MSA.
 

Une cinquantaine de situations détectées par an

Bien entendu, il y a une confidentialité absolue : tout est anonymisé. Cette démarche permet de détecter une cinquantaine de situations de détresse chaque année : 20 font généralement l’objet d’une orientation vers d’autres structures ou partenaires et 25 à 30 accompagnements sont mis en place par la MSA (service social, médecine du travail et psychologues de proximité). En 2018, un réseau de 15 psychologues de proximité a également été mis en place en Isère, en Savoie et en Haute-Savoie, pour la prise en charge de situation de crise. Ils peuvent se rendre à domicile si la situation le nécessite.
 

Une sensibilisation des acteurs impliqués

Tout ce travail est possible grâce à un réseau de veilleurs sur les territoires, en contact direct avec les agriculteurs : les services et les délégués MSA ainsi que les OPA. Depuis 2015, ces veilleurs sont sensibilisés sous forme de journées de « formation », animées par un psychologue du Centre Bergeret et deux membres de la cellule « Oser les mots ». Objectifs : identifier et clarifier les représentations du suicide et des conduites suicidaires, connaître le schéma de la crise suicidaire, savoir repérer les personnes en crise suicidaire, présenter et illustrer le questionnement qui peut être mis en place face à une personne en crise suicidaire, présenter la démarche « Oser les mots ». En 2019, six dates ont été proposées aux salariés et élus d’OPA, du 30 septembre au 17 octobre 2019. Il y a eu 51 participants, dont 21 élus.