Vaccination contre la grippe : la MSA généralise les entretiens téléphoniques motivationnels

Mis à jour le 06/11/2020

[20 octobre 2020] Dans le cadre de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière qui a lieu du 13 octobre 2020 au 31 janvier 2021, la MSA mobilise de nouveaux moyens pour faire progresser la couverture vaccinale de ses ressortissants. Des infirmiers diplômés d’Etat (IDE) appellent plus de 15 000 adhérentes de 65 ans partout en France métropolitaine afin de leur proposer la vaccination antigrippale. Ces professionnels spécifiquement formés à l’entretien motivationnel réaliseront ainsi plus de 5 600 entretiens d’ici le 18 décembre prochain.

 
Depuis le 15 octobre et jusqu’au 18 décembre 2020, l’ensemble des femmes de 65 ans (nées en 1955) affiliées au régime agricole et primo-vaccinantes sont contactées dans toute la France métropolitaine pour leur proposer de bénéficier d’un entretien motivationnel réalisé par des infirmiers diplômés d’Etat (IDE) de la MSA.

Dialoguer pour faire agir

La MSA s’appuie sur une méthode probante en éducation à la santé : l’empowerment. Elle vise à faire évoluer l’implication des personnes en les responsabilisant et en leur donnant les moyens d’être actrices de leur santé. Généralisés cette année à tout le réseau MSA, les entretiens d’une durée de 15 minutes ont deux objectifs :
  • engager un dialogue permettant à l’adhérente de parler de son expérience de la grippe, d’évoquer sa connaissance des risques de la maladie et d’exprimer son point de vue sur la vaccination. L’infirmier peut alors apporter des réponses circonstanciées aux questions posées par son interlocutrice ;
  • permettre à l’adhérente de disposer d’une information objective et validée sur le sujet de la vaccination contre la grippe afin qu’elle puisse faire un choix éclairé à l’issue de ce dialogue.

Pourquoi les femmes de 65 ans ?

Lors de la campagne de vaccination 2017-2018, 5 caisses ont expérimenté ce dispositif auprès des 65-69 ans primo-vaccinants de leur territoire. Le constat fait à l’issue des 2 000 entretiens menés est que les femmes sont plus réceptives à la démarche (+ 5 points d’acceptation de l’entretien par rapport aux hommes) et qu’elles jouent un rôle prescripteur au sein des foyers en matière de prévention santé. A l’issue de l’expérimentation, 14 % des primo-vaccinants de 65 ans se sont vaccinés à la suite de l’entretien motivationnel alors que ce taux est de 8 % sur la tranche d’âge 65-69 ans primo-vaccinants ayant bénéficié de cet appel (+ 3 points par rapport à une relance par courrier) et qu’il tombe à 6 % pour les 66 à 69 ans et à 5 % pour les adhérents de 68 ans inclus dans l’expérimentation.

Un taux de couverture vaccinale encore insuffisant

La vaccination est la mesure la plus efficace pour prévenir les affections graves causées par la grippe.
Un taux de 75 % de personnes vaccinées au sein des populations à risque est requis pour que la stratégie vaccinale soit efficace. Pourtant, en MSA, seulement 56,6 % des personnes à risque ont été vaccinées au cours de la campagne 2019-2020.
 
Retrouvez la présentation des entretiens motivationnels pour la vaccination contre la grippe dans cette vidéo.